top of page

AOPA Crew

Un comité directeur engagé représente, avec un secrétariat permanent, les intérêts des membres de l'AOPA. En outre, des AOPA Liaison Officers (ALO) ((Link zu den ALO’s)) s'engagent pour l'AOPA Switzerland sur de nombreux aérodromes suisses. Ils permettent ainsi à l'AOPA Switzerland d'entretenir un contact direct avec ses membres et transmettent au comité des informations précieuses sur les questions et problèmes locaux.

 

1659456110_edited.png

De gauche à droite : Peter « Juri » Jurt ; Patricia Siebenmann; Luca Milesi; Daniel Affolter, président ; Roland Kaps-Becker, vice-président ; Peggy Walentin et Philippe Hauser, directeur général

Suisse Logo_Secondary.jpg

Philippe Hauser, directeur général

 

Directeur général de l'AOPA Switzerland depuis 1996. A travaillé auparavan comme instructeur de vol et responsable de la formation à l'école d'aviation Eichenberger.

Parcours aéronautique
Formation de PPL à Buttwil en 1986, CPL depuis 1995, FI depuis 1996, les ratings IR, MEP et SET ont entre-temps expiré. FE depuis 2005, Language Assessor depuis 2008.

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale ?
Le berceau de toutes les carrières aéronautiques doit absolument être préservé.

image-35.jpg
Suisse Logo_Secondary.jpg

Daniel Affolter, président

Avocat pour l'amour du métier, avec la famille, AOPA, le musée de l'aviation d'Altenrhein, l’aviation et autres activités complètent mes journées.

 

Parcours aéronautique
J'ai fait mes premières expériences aéronautiques en 1972/73 dans le cadre des cours FSR. Puis j'ai fait une pause avant d’être redevenu pilote. Depuis que j'ai obtenu mon PPL en novembre 2003, je suis naviguer en avion . Dans le cadre de mon activité pour le musée de l’Aviation d'Altenrhein, j'ai acquis une expérience supplémentaire dans le domaine de l'aviation et dans le pilotage d'avions anciens.Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale au sein du comité de l'AOPA ?

1586429738.jpg

"Tous pour un, un pour tous !" Les trois mousquetaires savaient déjà que l'on est plus fort en groupe que seul. Ce principe s'applique également à l'aviation et tout particulièrement à l'aviation générale. Seuls, nous ne serions guère en mesure de faire valoir nos intérêts en tant que pilotes et propriétaires d'avions. Non seulement parce que nous n'avons pas la taille et la force nécessaires, mais aussi parce que nous ne disposons pas des informations et des relations nécessaires.

Les contacts internationaux sont aujourd'hui particulièrement importants, car la politique aéronautique et les lois qui en découlent sont en grande partie élaborées au sein de l'UE (EASA, Commission européenne et Parlement européen) et de l'OACI (la sous-organisation de l'ONU responsable de l'aviation), et la Suisse est un organe d'exécution (parfois impuissant, parfois trop zélé). L'AOPA internationale (IAOPA), dont fait partie l'AOPA Switzerland, dispose, en tant que grande association internationale de pilotes et de propriétaires d'avions, de ces relations, de ces connaissances et de la taille nécessaire pour défendre et imposer l'aviation privée : Pour la Suisse, en Europe et dans le monde entier. 

Dans le cadre de l'AOPA Europe, l'AOPA Switzerland est en contact avec toutes les AOPA d'Europe, ce qui nous permet d'avoir un lien direct avec les institutions européennes telles que l'EASA et de faire valoir nos revendications suisses à la source du processus législatif. L'AOPA Switzerland met sa taille au service de ses membres et leur procure des avantages appréciables dans leur vie aérienne quotidienne. De plus, elle est le premier point de contact pour toutes les demandes et questions des membres en rapport avec l'aviation. C'est pourquoi j'ai rejoint l'AOPA Switzerland d'abord en tant que membre, puis en tant que président depuis juillet 2009. 

Au comité directeur depuis
Depuis la 42e AG du 10 juin 2006 à Alpnach, Président depuis la 45e AG du 27 juin 2009 à Mulhouse, Habsheim. 

Suisse Logo_Secondary.jpg

Roland Kaps-Becker, vice-président

Après une bonne dizaine d'années en tant que chef de projet senior dans le Flight OPS Engineering à l'aéroport de Zurich AG et directeur de l'ingénierie Airport Business chez Honeywell, je travaille depuis quelques années avec ma société "SMAN Crew", en tant que consultant pour les aéroports et les fournisseurs dans le domaine des systèmes de guidage des avions.

Parcours aéronautique
Au milieu des années 1990, formation CPL/IR à Grenchen, Zurich et aux États-Unis. Membre de la FGZO
(Flugplatz Speck Fehraltorf) et du musée de l'aviation d'Altenrhein. Depuis de nombreuses années, membre d'une communauté de propriétaires d'un Mooney.

image-33.jpg

Types pilotés jusqu'à présent : Jodel, Long-EZ, Piaggio P149, divers autres 1-Mot de Cessna et Piper jusqu'au Mooney. J'apprécie les vols de nuit à la Saint-Exupéry, surtout aux États-Unis. J'ai vécu mon plus grand moment en 2008 : Notre Fly Out AOPA en Égypte !

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale au sein du comité de l'AOPA ? 
Parce que de nombreuses personnes sont impliquées dans l'aviation générale, il faut une association forte qui puisse faire entendre les intérêts communs et se présenter comme un partenaire compétent face aux autorités et aux autres groupes d'intérêt. Grâce à notre intégration dans l'association internationale IAOPA, nous pouvons, en tant qu'AOPA Switzerland, participer à l'élaboration des règles et nous concerter avec d'autres pays.

 

Au comité depuis
Première élection lors de la 45e AG du 27 juin 2009 à Mulhouse, Habsheim. Élu vice-président lors de la réunion suivante du comité directeur en août 2009.

Suisse Logo_Secondary.jpg

Peter Jurt, Membre

Retraité depuis 2022 en tant que capt. Airbus chez Swiss. 

Parcours aéronautique
Formation aéronautique de base à la Schweizerischen Luftverkehrsschule SLS. Au total, environ 14 500 heures sur divers modèles de McDonnnell Douglas, Airbus, Boeing, Dassault, de Havilland, Pilatus, North American, MSW, Piper,Class rating instructor pour l'aérobic.

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale au sein du comité de l'AOPA ?L'aviation générale est le berceau de la relève aéronautique. Malheureusement, la pression augmente sans cesse de toutes parts. Des voltes d'aérodromes parfois curieuses jusqu'à un flot de prescriptions toujours plus important en

1587323722.jpg

sont les signes. Les instances responsables semblent ignorer que pratiquement tout le monde est passé par l'AG et que sans elle, l'existence même de l'aviation est menacée. Et c'est là que réside ma grande préoccupation. Je veux apporter ma contribution pour que l'aviation générale conserve son importance, voire retrouve la place qui lui revient.

Au comité directeur depuis 2016.

Suisse Logo_Secondary.jpg

Dr Luca Milesi, membre et ALO à LSZA, Lugano

Pharmacien de cœur avec sa propre pharmacie à Agno
(LSZA 😊). Conseiller pharmaceutique dans 3 cliniques privées et membre du comité de la Société suisse des pharmaciens PharmaSuisse à Berne. 

Parcours aéronautique
FVS à Grenchen en 1980 puis une longue pause pendant mes études au KKS (école cantonale du collège de Schwyz) et à l'EPF de Zurich. C'est sur une Bravo que j'ai appris à voler. On n'oublie jamais son premier amour. J'ai passé mon brevet de pilote en 1994 auprès de l'Avilù à Agno, toujours sur une Bravo. Le Commander AC 14 du groupe de vol à moteur Lugano (dont j'ai été le président pendant 7 ans). J'ai toujours aimé la voler, car elle était belle et confortable. Avec deux bons collègues, j'ai ensuite acheté un Partenavia P68 TC,

avec laquel nous avons volé jusqu'en Afrique.

LM.jpg

Un bimoteur facile à piloter, sûr et simple. Plus tard, nous avons acheté une Malibu, un vrai cheval de course pour les longs vols IFR. Ces dernières années, j'ai recommencé à voler en VFR à basse altitude et à basse vitesse (bien sûr toujours au-dessus du Stall-Speed) avec ma deuxième AS 202 Bravo. Lorsque celle-ci a malheureusement été mise hors service pour des raisons d'âge, j'ai décidé de réaliser un rêve de jeunesse et depuis 2 ans, je construis une Savannah d'ICP.

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale au sein du comité de l'AOPA ?

Voler est un plaisir, mais c'est aussi de plus en plus compliqué et cher. Pour les jeunes, il devient très difficile et peu attractif de passer un brevet de pilote. Sauf si l'on aspire à une carrière de pilote professionnel. Nous avons besoin de moins de règles (et surtout de beaucoup moins de bureaucratie), de nouveaux avions modernes, plus économiques, plus écologiques et moins chers pour que les gens puissent réapprendre à voler. En Europe, on a en partie trouvé une solution avec les avions ULM, qui sont toutefois interdits en Suisse pour des raisons difficiles à comprendre.

Nous devons également faire en sorte de pouvoir voler à l'étranger sans devoir passer à chaque fois par un aérodrome douanier. Ceux-ci sont de moins en moins nombreux et de plus en plus cher. En Allemagne, nous devrions bientôt avoir une solution. Mais maintenant, il faudrait aussi viser une solution simple pour la France, l'Italie et l'Autriche.

Au comité directeur depuis
2021, j'ai reçu un appel de notre président Daniel Affolter et je me suis volontiers mis à disposition en tant que membre du comité pour Southern Switzerland.

Suisse Logo_Secondary.jpg

Patricia Siebenmann, membre

Conseillère en communication avec propre agence de publicité à Zurich. Études de journalisme à Berne et Fribourg avec formations continues en communication, publicité et copywriting. Longue expérience professionnelle à Los Angeles, Californie.

Parcours aéronautique

Le rêve de voler moi-même me poursuit depuis plus de 20 ans. Pour mon cinquantième anniversaire, je me suis offert une formation et j'ai passé le test de compétences en été 2021. Depuis là, si les conditions météorologiques et un GoGreen le permettent, je vole au moins une fois par semaine. Soit avec une C-152, une Piper Warrior où bien Archer. Ma home base est le magnifique aérodrome de Wangen Lachen, au bord du lac de Zurich. 

image-34.jpg

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale au sein du comité de l'AOPA ?

La préface de l'astronaute Claude Nicollier dans le Swiss PSA OPS Manual commence par la phrase suivante : "La taille d'un appareil que vous allez piloter dans l'air ou dans l'espace n'a aucune importance, car sa conduite habile ne dépend pas de ses dimensions ou de sa masse (...) Une préparation approfondie est indispensable avant de décoller dans l'air ou dans l'espace".

L'entrée dans le monde varié et passionnant de l'aviation commence toujours par l'aviation générale. "The sky's the limit !" En devenant membre de l'AOPA et en m'engageant au sein du comité, je souhaite également mettre l'accent sur la formation des pilotes en Suisse. 

Au sein du comité depuis
L'AG virtuelle du 11 juin 2021 à Zurich. Il s'est écoulé à peine six mois entre mon adhésion à l'AOPA en tant que membre n° 10 000 et ma première élection au comité directeur.

Suisse Logo_Secondary.jpg

Peggy Walentin, membre

Active dans l'aviation depuis plus de 25 ans, spécialisée dans le domaine consulting, gestion de projets et d'events, communication, marketing et vente.

Parcours aéronautique

En 1997, le virus de l'aviation m'a prise et j'ai obtenu mon PPL en tout juste 11 semaines. Plus tard, j'ai fait de la voltige et instructeur de vol. Les oldtimers me plaisent particulièrement :-)

Beaucoup de gens me connaissent aussi pour mes spectacles en tant que Wing-Walkerin, avec lesquels j'ai participé jusqu'en 2015 à plus de mille présentations excitantes, dans 16 pays différents (sur 3 continents).

IMG_6567.HEIC

Pourquoi je m'engage pour l'aviation générale ?
Pour que l'aviation soit viable, nous devons agir ensemble et apprendre les uns des autres. Beaucoup de choses vont changer, mais l’AVIATION doit être préservé.

Au comité directeur depuis 2022.

bottom of page